7 raisons pour apprendre à bien cuisiner les épices

Notre garde-manger renferme très souvent une collection d'épices, certaines achetées la semaine dernière pour essayer la dernier recette de poulet au beurre d'un blog à la mode, d'autres remontant peut-être au siècle dernier... ;) Bien qu'elles soient faciles à utiliser, on manque parfois d'inspiration pour les utiliser à leur plein potentiel. Et pour dire vrai, on ignore assez largement comment bien tirer parti de leurs arômes à la base. C'est vrai que ça demande quand même un petit effort, autant du côté des connaissances que des équipements. La question qui tue: est-ce que ça en vaut vraiment la peine?


Oui, apprendre à cuisiner les épices est majeur!


Tout de suite après la maîtrise des bases de l'assaisonnement et au même niveau qu'une bonne compréhension de l'umami - notre 5e goût - la maîtrise des épices fait partie de mon arsenal de cuisine pour sublimer mes créations et transformer l'ordinaire en extraordinaire.


Pour cette raison, je partage aujourd'hui avec vous mon top 7 des raisons qui m'ont incitée à développer ma connaissance des épices.



1- Il s'agit des meilleurs rehausseurs aromatiques naturels.


Plus accessibles que les fines herbes, plus stables et avec un registre aromatique plus large, les épices remportent la palme quand vient le temps de "pimper" un plat.



2- La richesse des odeurs des épices permet de compenser en partie pour la réduction d'autres rehausseurs de saveurs.


Le sel et le sucre sont deux rehausseurs de goût très présents dans notre alimentation. Pour des raisons de santé, plusieurs personnes désire en consommer rien et la vérité est que rien ne peut "littéralement" les remplacer sans une forme ou une autre de sacrifice. Mais - il y a un mais! -, une bonne utilisation des épices permet de déplacer l'attention du goût vers l'odorat et de compenser au moins en partie pour la perte de saveurs. Prenez la cannelle, par exemple... Saviez-vous qu'elle a un effet "pseudo-sucrant"? Cet arôme est mentalement associé à un goût sucré et génère donc une impression de sucre. Une petite pincée permet de réduire légèrement la quantité de sucre employée sans pour autant être envahi par l'arôme typique de la cannelle.